Best in Class

Le prix ( ) : un hommage à la fibre créative

Le prix célèbre les initiatives à l'imagination débordante et l'incroyable esprit d'innovation qui fleurissent sur Twitter.

Ce prix récompense ceux qui ont tiré parti de Twitter pour créer des campagnes totalement inédites. Que ce soit en revisitant d'anciens concepts ou en explorant de nouveaux horizons, ces campagnes ont innové, repoussé les limites et se sont aventurées bien au‑delà des sentiers battus.

#Creativity

Or

Campaign: #LiveIntheMovies (#VivezDansUnFilm)

L'agence de location internationale ne pouvait pas diffuser de spot télévisé lors des Oscars. En fait, elle ne pouvait même pas mentionner les Oscars. La campagne () a constitué un coup de génie qui a permis à de s'adresser tout de même à l'immense audience des Oscars avec des Tweets drôles, personnels et divertissants.

La campagne a demandé à l'audience Twitter le film dans lequel elle aimerait vivre, puis a tweeté avec des listes qui correspondaient à ses lieux de rêve. Par exemple, une île minuscule du Costa Rica pour l'utilisateur qui avait choisi « Jurassic Park ». est ensuite monté en puissance (et en direct) en tweetant des listes qui semblaient tout droit sorties des films récompensés, à mesure que les lauréats étaient annoncés à la télévision.

Marque :
Agence :
Pays : États‑Unis

Résultat
Lors du week‑end des Oscars, a généré des niveaux de conversation largement supérieurs à ses prévisions médias, et a devancé les annonceurs télé dans les conversations et en portée. La campagne a généré 63 millions d'impressions et 1,3 million de vues de vidéo, plus que toute autre marque lors du week‑end des Oscars. L'ampleur de ce type d'interaction active sans spot télé est un parfait exemple de création de culture.

Argent

Campaign: #PlayMyTweet (#JoueMonTweet)

L'idée de départ était simple. Tweeter une demande à l'attention de James Harden, joueur de basket, avec (),  l'imprimait sur un ballon, et James Harden tirait. S'il manquait le panier, il faisait ce que le Tweet demandait. Et certaines demandes étaient pour le moins étranges. Le pauvre homme a dû chanter « I'm a Little Teapot » (Je suis une petite théière) et exécuter les pas de danse qui accompagnent la comptine. Afin de promouvoir la campagne,  a utilisé une série de Tweets sponsorisés au cours des semaines qui ont précédé l'événement. Et cerise sur le gâteau : une star du NBA a offert une claquette à la campagne.

Marque :
Agence :
Pays : États‑Unis

Résultat
Foot Locker a proposé à son audience cible une interaction unique en son genre avec l'une des plus grandes stars de la NBA, a généré plus de 120 millions d'impressions sur Twitter, et a largement dépassé ses objectifs.

Bronze

Campaign: Taco Emoji Engine (Moteur d'emoji taco)

L'univers abritait un trou noir : il n'existait aucun emoji représentant un taco. La marque Taco Bell a décidé de pallier ce manque en lançant une pétition qui remporta un vif succès sur Change.org. Une fois le taco devenu réalité, a décidé de s'en attribuer la paternité avec le hashtag (). La marque a collaboré avec des artistes pour créer des GIF qui seraient automatiquement tweetés aux utilisateurs tweetant un taco et un autre emoji . En tweetant un taco et un trophée, vous receviez ainsi un podium olympique avec un taco remportant l'or. Un taco accompagné d'un sapin de Noël générait l'envoi d'un père Noël et d'un renne livrant des tacos. La marque a reçu plus de 1 225 réponses, soit des heures d'amusement avec un taco.

Marque : cobell
Agence : 
Pays : États‑Unis

Résultat
En fait,  s'est approprié l'emoji taco. La date de lancement a généré plus de mentions de la marque que tout autre jour dans l'histoire de la société sur Twitter. Le hashtag  a engendré plus de 798 000 engagements (à ce jour), et le sentiment positif envers la marque a atteint des sommets. À son plus haut, le hashtag  avait 1 466 utilisateurs uniques qui chacun tweetait une moyenne de 38 combinaisons d'emoji taco et qui retweetait les réponses de  pour plus de la moitié.